Chalet « les Bois », une performance architecturale et décorative réalisée par Vanipaul

Dans un cadre authentique, le village Les Bois, l’un des 16 hameaux de la commune de Chamonix Mont-Blanc, cette réalisation Vanipaul se conjugue au pluriel. Dominant de leur superbe le paysage alpin, ces deux chalets assoient leur dimension fastueuse sur un espace commun époustouflant, dédié au bien-être.

Une prouesse conceptuelle

À l’origine, deux chalets patinés par le temps trônaient sur une parcelle de 1 800 m2. Accompagnés par la vision contemporaine et résolument décalée de Paul Robberse, directeur du Groupe Vanipaul, les propriétaires se sont inspirés de ce double regard originel pour créer un nouveau tandem plus fastueux. Le principal, le chalet B, de près de 500 m2 et le deuxième, le chalet A, de 400 m2.

Redoutablement fonctionnels dans leur agencement, les chalets appréhendent les volumes de la même manière : un rez-de-jardin destiné aux sept chambres-suites et aux deux dortoirs puis un niveau supérieur dédié aux espaces de jour, cuisine, salle à manger, salon et lounge. L’ensemble ingénieusement connecté par un sous-sol de plus de 600 m2, à couper le souffle ! Soit un exploit qui s’exprime par une maîtrise exemplaire de la symétrie spatiale et l’aura prestigieuse des matériaux et des finitions, qui se plaisent à redéfinir le mot originalité.

Le temple du bien-être

Le cœur des chalets se situe sous la terre. Aux côtés d’un garage de 600 m2, l’espace wellness fait la part belle aux loisirs et à la détente. Piscine à débordement en mosaïque, espace lounge, fitness, douche sensorielle, hammam, coin jeux avec billard et baby-foot design, cave à vin et pièce de dégustation ainsi qu’une salle home cinema… 400 m2 consacrés au bien-être, c’est tout simplement unique !

La singularité se matérialise par un style plus industriel, caractérisé par l’appréhension même des matériaux.

Là encore le matériau est roi, teinté au sol par la pierre Bronze Amani d’Antolini, en finition clivée sur les murs. Impossible de ne pas voir le travail des volumes d’une symétrie millimétrique, à l’instar des piliers ou encore de la verrière, située entre les deux chalets et parfaitement alignée sur les proportions du retour en L de la piscine. L’une des signatures propre à Vanipaul, que l’on retrouve dans l’ensemble de la conception. Pour insuffler une dimension plus intime, le concepteur a rabaissé le volume avec l’insertion de faux-plafonds. Ces derniers ponctuent les multiples scènes et accompagnent les axes de circulation.

En ce lieu, les espaces se répondent via des menuiseries sur-mesure réalisées par Jansen. L’envolée linéaire associée à la finesse des profilés teintés noir créent une perspective modulaire en fonction de l’utilisation des persiennes et de la lumière.

Sculptés directement dans les matériaux

Chalets village les Bois - Chamonix Mont-Blanc | Escalier en pierre de Luzerne et métal « bleu » menant à l’espace bien-être.
Escalier en pierre de Luzerne et métal « bleu » menant à l’espace bien-être.

Aux murs, le vieux bois impose son caractère venu directement des vieilles fermes canadiennes.

Pour Paul Robberse : « L’idée était de redéfinir le chalet contemporain, sans rompre avec le caractère chaleureux et cosy intrinsèque à la montagne. La singularité se matérialise par un style plus industriel, caractérisée par l’appréhension même des matériaux. Certes, nous retrouvons le bois, le métal et la pierre. Mais dans une configuration de finitions qui sort des sentiers battus. »

À l’instar du métal « bleu », très chaud, qui court dans les escaliers, sur les échelles des dortoirs, sur les portes des nombreux placards, sur les poignées, ou en guise de cloisons séquentielles dans les pièces de jour. À l’ossature en mélèze étuvé puis teinté gris et blanchi, se mêle le vieux bois. Ce dernier impose sur les murs son caractère venu directement des vieilles fermes canadiennes, des « barn homes », brulées par le soleil et marquées par le climat rigoureux.

La pierre de Luzerne taillée en angle participe à cette éloquence architecturale. Auxquels s’ajoutent les granits et les marbres d’Antolini, qui essaiment les salles d’eau, les cuirs des têtes de lit ou le bois Zebrano des portes sur-mesure, etc. Juste sublime. Mais là où Vanipaul casse les codes – emmené par les propriétaires en quête d’innovations – c’est dans l’utilisation de matériaux plutôt rares sur les sommets enneigés !

Au sol, la résine crée le lien entre toutes les pièces, donnant la parole, par son aplat taupe, aux revêtements muraux. Ou encore l’inox dans la cuisine du chalet B additionné au Corian® dans le chalet A. Des plinthes au fil du mur, des parois de douche insérées dans le sol et le plafond, jusqu’à la pose des lames de bois verticales et horizontales en continu… Autant de précisions qui laissent dans leur sillage les effluves de la perfection. Même le mobilier s’inscrit dans cette veine matiérée, avec du sur-mesure et de jolies marques : B&B Italia, Poliform et Living Divani.

Réputée pour ses conceptions hors norme depuis 25 ans, la division Vanipaul Architecture Design et Construction s’est illustrée une fois de plus avec ce projet global.

Merci de patienter...

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

J'accepte de recevoir la newsletter DOMODECO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Populaires

  • Articles récents

  • Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    RGPD

    Merci et à très bientôt !